Prenez note que les bureaux de la ChAD seront fermés du 24 décembre 2021 au 2 janvier 2022 inclusivement. 

  • Que vous soyez un consommateur ou un certifié, vous pouvez nous écrire à info@chad.qc.ca ou en utilisant le formulaire électronique pour toute question. 
  • Si vous êtes certifié et que vous éprouvez des difficultés techniques avec une formation ou avec votre mot de passe ÉduChAD, vous pouvez communiquer avec notre fournisseur Connexence les 27, 28 et 29 décembre au 418 380-5815. Pour toute autre question reliée à votre dossier de formation UFC, vous pouvez nous écrire à formation@chad.qc.ca.

Nous répondrons aux demandes à partir du 3 janvier 2022. 

i
Fermer

Désolé, mais rien ne correspond à votre critère de recherche. Veuillez réessayer avec d'autres mots-clés.

Passer au contenu

L'assurance des entreprises

L’assurance des entreprises, communément appelée « assurance commerciale », concerne tout autant les grandes entreprises que les PME, de même que certains travailleurs autonomes.

Les besoins en assurance étant spécifiques à chaque entreprise et pouvant évoluer rapidement, il est important de communiquer avec un agent ou un courtier en assurance de dommages pour déterminer vos besoins en matière d’assurance. En vous posant les bonnes questions, il sera en mesure de vous conseiller adéquatement pour que vous soyez bien protégé en toutes circonstances.   

Une assurance sur mesure

En matière d’assurance commerciale, le rôle-conseil du courtier ou de l’agent en assurance de dommages est primordial, car chaque entreprise, selon sa vocation, fait face à différents types de risques. Entre autres : 

  • les dommages matériels,
  • les pertes d’exploitation pour interruption d’affaires,
  • le vol et le détournement de fonds par des employés,
  • les accidents de transport,
  • les cyberrisques, la responsabilité civile qui permet de couvrir les dommages causés à autrui,
  • les dommages causés à un local loué par l’entreprise (inclus dans la responsabilité civile).

Certaines entreprises, selon leur secteur d’activité, peuvent nécessiter des protections sur mesure. D’autres, comme les détaillants, peuvent être assurés au moyen d’un programme comportant certaines couvertures de base et additionnelles communes à leur type d’entreprise. Quant aux travailleurs autonomes, ils peuvent parfois être assurés par le simple ajout d’un avenant à leur contrat d’assurance habitation.

Chaque entreprise a donc des besoins en assurance qui diffèrent en fonction de :

  • son secteur d’activité,
  • de la nature des risques qui s’y rattachent,
  • de son modèle d’affaires,
  • des besoins propres à l’entreprise.

C’est pourquoi les protections doivent être évaluées au cas par cas.

L’agent ou le courtier en assurance de dommages certifié en assurance des entreprises a l’obligation professionnelle d’analyser vos besoins, de vous conseiller, et de vous proposer les protections qui correspondent aux besoins identifiés à votre situation. Il doit également vous expliquer les limitations et les exclusions de votre contrat.

Le travail à la maison

Que vous soyez pigiste, travailleur autonome, contractuel ou salarié qui fait du télétravail, vous devez déclarer que vous travaillez de la maison à votre assureur, même si vos revenus sont minimes. Il s’agit d’une de vos responsabilités en tant qu’assuré.

Omettre cette information pourrait entraîner des conséquences :

  • Votre assureur pourrait refuser de vous indemniser, ou vous indemniser partiellement, pour un sinistre à votre habitation, et ce, même si le sinistre n’est pas survenu en raison des activités professionnelles.
  • Votre couverture en responsabilité civile risque d’être insuffisante en cas de poursuites judiciaires, par exemple pour un accident ou un bris relié à vos activités professionnelles.

L’assurance automobile pour usage professionnel

Si vous utilisez votre véhicule dans le cadre de votre activité professionnelle, il faut absolument aviser votre agent ou votre courtier en assurance de dommages qui pourra ainsi ajuster votre assurance automobile en conséquence.

Si vous omettez de l’en informer et que vous avez un accident dans le cadre de votre travail, vous risquez de n’être indemnisé que partiellement (au prorata de la prime que vous avez payée), voire ne pas être indemnisé du tout.

D’autre part, si votre voiture vous est nécessaire dans l’exercice de vos fonctions, votre représentant pourra vous proposer un avenant (protection supplémentaire ajoutée à votre police d’assurance automobile de base) permettant la location d’un véhicule à la suite d’un sinistre. Ainsi, vous ne risquez pas d’être privé de votre instrument de travail.

Le coût de l’assurance des entreprises

Le coût de la prime est généralement établi en fonction du type d’entreprise exploitée, de la nature des risques qui s’y rattachent et des besoins de l’entreprise. Somme toute, l’assurance constitue une protection indispensable pour assurer la pérennité de l’entreprise et pour protéger son investissement. N’hésitez pas à obtenir des soumissions de quelques assureurs ou cabinets de courtage pour comparer les primes en fonction des protections dont vous avez besoin.

Renouvellement d’une assurance des entreprises 

Le renouvellement de votre assurance, que ce soit pour votre flotte automobile ou pour votre entreprise, est une étape à ne pas négliger. C’est le moment pour valider que la couverture de  vos protections d’assurance actuelles correspond toujours aux besoins de votre entreprise. Pour bien s’y préparer, lisez l’article Renouveler son assurance entreprise, où vous trouverez une liste de questions à vous poser avant de communiquer avec un agent ou un courtier en assurance de dommages. N’oubliez pas de lui mentionner tout changement concernant votre entreprise : agrandissement, nouveaux services, employés plus nombreux, etc.