Prenez note que les bureaux de la ChAD seront fermés du 24 décembre 2021 au 2 janvier 2022 inclusivement. 

  • Que vous soyez un consommateur ou un certifié, vous pouvez nous écrire à info@chad.qc.ca ou en utilisant le formulaire électronique pour toute question. 
  • Si vous êtes certifié et que vous éprouvez des difficultés techniques avec une formation ou avec votre mot de passe ÉduChAD, vous pouvez communiquer avec notre fournisseur Connexence les 27, 28 et 29 décembre au 418 380-5815. Pour toute autre question reliée à votre dossier de formation UFC, vous pouvez nous écrire à formation@chad.qc.ca.

Nous répondrons aux demandes à partir du 3 janvier 2022. 

i
Fermer

Désolé, mais rien ne correspond à votre critère de recherche. Veuillez réessayer avec d'autres mots-clés.

Passer au contenu

Mon assureur a augmenté ma prime

Votre assureur a augmenté considérablement votre prime d’assurance? Vous vous demandez donc quelles sont les règles qui entourent l’augmentation des tarifs des assureurs et s’ils ont le droit d’augmenter les primes comme ils le veulent? Faisons le tour de la question.

L’assureur détermine les tarifs

Au Québec, les assureurs établissent leurs normes de souscription et leur tarification. C’est notamment pour cette raison que les agents et les courtiers en assurance de dommages vous posent de nombreuses questions lors de la souscription de votre contrat ou de votre renouvellement. Cela leur permet de vous offrir des produits qui conviennent à vos besoins en plus de définir le risque que vous représentez en regard des normes établies par l’assureur. Ceci permet ensuite d’établir votre prime annuelle : en fonction des protections choisies que ce soit à la souscription initiale ou au renouvellement.

L’assureur prend également la décision ultime de vous assurer ou non. Si vous ne cadrez pas dans ses critères, il peut tout simplement refuser de vous assurer. Il peut aussi décider de résilier ou de ne pas renouveler votre contrat.  

L’assureur utilise les primes payées par l’ensemble de ses clients pour indemniser ceux qui lui soumettent des réclamations. Donc même si vous n’avez pas fait de réclamation depuis longtemps et votre situation n’a pas vraiment changé au cours de la dernière année, votre prime peut augmenter.

Quoi faire en cas de hausse

Même si l’assureur détermine la prime annuelle qu’il vous demandera, voici quelques conseils pour vous assurer de payer le juste prix en fonction des protections que vous avez choisies en fonction de vos besoins.

Réévaluez votre franchise

Pourriez-vous revoir à la hausse votre franchise, c’est-à-dire le montant à débourser en cas de sinistre? Parfois, faire passer sa franchise de 500 $ à 1000 $ pour certaines protections peut avoir un effet positif sur votre prime totale. Toutefois, avant de faire ce choix, évaluez bien votre capacité à absorber le coût de la franchise, advenant un sinistre. 

Analysez vos protections

Réévaluez vos besoins et faites le tour des protections incluses à votre contrat avec votre agent ou votre courtier en assurance de dommages.   Par exemple, si vos enfants sont partis de la maison ou si vous n’utilisez plus votre véhicule pour vous rendre au travail, vous pourriez bénéficier d’économies sur vos primes d’assurance.

Consultez nos outils en renouvellement d’assurance auto, habitation, copropriété, entreprises et automobile des entreprises pour vous aider à y voir clair.

Magasinez!

Prenez le temps d’obtenir différentes soumissions auprès d’autres assureurs ou de votre courtier d’assurance. Comparez les prix des différentes options, mais faites attention de bien vérifier que les protections, les limitations, les exclusions et les franchises offertes sont équivalentes.